Consultants spécialisés

Contexte et enjeux

Sous certaines conditions, le recours à un consultant peut être une démarche pertinente pour l’entreprise et l’aider à résoudre un problème donné ou à passer un cap dans ses pratiques de prévention. Au-delà de la seule question du coût, le véritable enjeu réside dans le choix d’une démarche adaptée.

Points clés

  • Labels ou habilitations, listes institutionnelles, bouche à oreille sont autant d’indices… mais ne sont pas toujours suffisants.
  • Le choix d’un consultant peut être vu comme un processus de recrutement : réflexion préalable sur le projet de l’entreprise, rencontre de plusieurs consultants, prise en compte des points de vue de plusieurs personnes…
  • L’entreprise doit dans le même temps être à l’écoute : un bon consultant est en effet celui qui, dès le premier entretien, sait aider l’entreprise à préciser ses enjeux et ses véritables besoins.
  • L’intervention doit être pensée comme une étape d’un projet d’entreprise qui devra se poursuivre après le départ du consultant.

Repères, méthodes, outils

  • “Risques psychosociaux – Comment choisir un consultant ?“ : une brochure pour savoir comment faire appel à un prestataire externe et comment travailler avec lui. Ministère du travail. 2012. 28 pages
  • “Passer commande d’un prestation ergonomique dans le cadre d’une action de prévention des TMS“ : pour élaborer un cahier des charges et choisir un prestataire. ED860. INRS. 2011. 40 pages

Pour vous aider

  • La Carsat Rhône-Alpes propose deux listes de prestataires conventionnés pour la prévention des troubles musculosquelettiques (TMS) et la prévention des risques psychosociaux (RPS).
  • Le dispositif Sécurise’RA proposé par le Conseil régional Rhône-Alpes accompagne les entreprises dans leurs pratiques de gestion des ressources humaines (RH) via l’appui d’un réseau de cabinets de consultants sélectionnés.